Les blogs me rendent cinglé

Pourquoi c’est toujours le zbeul sur les blogs ? Je veux dire, on ne sait jamais par où commencer.

La majorité des blogs sont agencés de la même manière, à savoir un article vedette et le reste du contenu triés par popularité, thématique ou ancienneté. Mais pourquoi ?

J’ai vu les articles triés par année de publication. Mais qui s’amuse à relire les articles par année ? En quoi ce système aide le visiteur ?

Une pratique intéressante est de réduire la charge mentale du visiteur en utilisant les thématiques. C’est vrai. Mais on peut aller beaucoup plus loin.

L’idée de classer les articles par popularité paraît intéressante pour aider le visiteur cela dit. Pour savoir quel comportement adopter, nous jugeons qu’un comportement est plus approprié si nous voyons d’autres personnes l’adopter.

Autrement dit, si beaucoup de personnes cliquent, c’est qu’ils doivent avoir une bonne raison.

Personnellement lorsqu’une liste d’articles se présente je clique partout. J’ouvre tous les articles dans des onglets et je sème la zizanie dans mon adorable navigateur. Mais tout le monde ne prend pas la peine de cliquer. En général on zieute puis on part.

Afin de renforcer l’engagement, Substack propose le formulaire d’inscription comme première étape avec comme appel à l’action secondaire d’aller lire le contenu.

Encore faut-il choisir la bonne accroche. Chose que je n’ai pas (encore) faite.

En fait, les blogs donnent rarement une bonne raison de poursuivre la navigation.

Par exemple, j’adore WaitButWhy mais comment un visiteur peut comprendre de quoi parle ce blog sans scroller ?

Sur le blog ScienceEtonnante, on comprend globalement le sujet, à savoir la Science. Mais on ne me dit toujours pas ce qu’il y a pour moi là dedans.

Un blog traite d’une problématique alors pourquoi ne pas rappeler cette question AVANT de présenter du contenu.

Sur Farnam Street, ils font partie des rares à rappeler l’objectif du blog et vont même jusqu’à indiquer par où commencer la lecture.

Mais pourquoi sapristi n’est-ce pas davantage mis en avant ? C’est la chose la plus importante de la page !

Je lisais dans le livre de Jordan Belfort

Quelques secondes avant de prendre une décision d’achat, un prospect se livre, à la vitesse de l’éclair, à un petit exercice de calcul mental dans lequel il compare la quantité totale d’énergie qu’il devra dépenser et la somme de tous les avantages, immédiats et futurs, que vous lui avez promis.

Voilà pourquoi il vaut mieux éviter de poster ses derniers articles ou les plus populaires en page d’accueil. C’est un effort à fournir pour le visiteur et donc mauvais pour le taux de rebond.

La page doit avoir un objectif, un problème.

Le boutton d’accès au contenu doit permettre au visiteur d’atteindre la première étape de résolution à ce problème.

Le visiteur se demande en arrivant :

  1. de quoi parle ce blog ?

  2. en quoi est-ce utile pour moi ?

  3. par où commencer ?

Il faut donc travailler

  1. la proposition de valeur (c’est là qu’il faut se différencier).

  2. le call to action.

  3. la preuve sociale (via des avis ou témoignages précis, des logos de clients, le nombre d’abonnés (la précision dans le nombre renforce la crédibilité)).

  4. l’accès vers le contenu.

D’un point de vue psychologie, il existe des astuces pour retenir l’attention du visiteur :

À condition que le blog tombe dans les mains de la bonne personne au bon moment.

Enfin, en terme d’UX il est vivement recommandé de prêter attention (entre autres) :